Du côté des jeunes, des ressentis, par-ci par-là…

Ambre :

J’aime lire en général le fantastique, la science-fiction et tout ce qui n’existe pas.
J’ai lu les deux tomes Terre et Mer assez rapidement, car une fois commencés, j’ai eu du mal à m’arrêter. Ils sont assez courts, donc je ne me suis pas sentie découragée en les voyant. Les chapitres étant courts, je pouvais faire des pauses souvent, sans perdre le fil, ce que j’ai trouvé pratique.
À chaque chapitre (ou presque), on change de personnages et d’endroit, ce que j’ai trouvé un peu perturbant au début, mais au bout d’un moment, j’ai préféré, car on peut savoir tout ce qui se passe en même temps.
Je me suis rendue compte qu’il y avait plusieurs héros. Le fait qu’ils n’aient aucun rapport ne m’a pas trop plu, jusqu’à ce que je devine qu’ils allaient se battre pour la même chose. Les héros principaux, Mattéo Torino et Poe Motu, se ressemblent, donc que l’on soit un garçon ou une fille on peut s’imaginer être à leur place, ce que j’ai beaucoup aimé.
Les livres de 2152 étaient bien, un peu durs à lire, car ils m’ont obligée à réfléchir, mais c’est aussi ce que j’ai aimé. J’attends maintenant le tome Air avec impatience.

Théophile :

Ce qui m’a le plus plu, c’est l’instinct de survie et le parallèle entre ceux qui reculent dans le temps (les Iris) et ceux qui avancent dans le futur. Ce qui m’a surtout plu, c’est le suspens entre les chapitres. Cette série a été ma préférée. Vivement la suite.

Tajah :

Ce roman est très bien. Je n’ai plus qu’à lire la dernière partie du tome 3 que j’ai hâte de commencer. L’histoire est bien même s’il y a parfois des mots compliqués (il faudrait peut-être faire un lexique). Les trois histoires sont bien (les Iris, les scientifiques et Mattéo et Poe) et je me demande si leurs histoires vont se croiser. Il y a beaucoup de suspens et à la fin d’un tome, on veut vite commencer le suivant. Bref, c’est génial.

Rainui :

Ce roman sensibilise la jeunesse sur la question des ressources. C’est-à-dire que le livre pour moi parle de la nature qui s’arrêtera un jour de vivre si nous continuons à l’exploiter comme cela.
La miniaturisation est une bonne idée pour sauvegarder la terre et ses habitants. J’ai bien aimé le côté science-fiction du roman, mais le développement de la machine de miniaturisation, en réalité, prendra longtemps. Mais il faut arrêter de polluer, détruire ce que la terre a mis des millions et milliards d’années à former. L’homme n’est pas là depuis longtemps, mais il met presque à mort notre belle planète. C’est pour ça que j’aime 2152 et aussi parce que l’aventure qu’il contient est superbement bien faite.

Léa :

On aimerait lire 2152 tous les jours et que la suite ne se termine jamais. J’ai tout aimé dans ce roman. Il nous fait traverser plusieurs aventures et il fait ressortir nos émotions. C’est-à-dire que par exemple, j’ai pleuré quand Patou est mort (je crois que ce n’est pas possible, mais est-ce que Patou peut ressusciter ?), ou j’ai rigolé quand Mattéo et ses amis ont berné les agents du PNC, ou bien j’avais peur de continuer à lire quand Camille Allard a failli tomber de la falaise quand les agents du PNC les ont capturés. Pitié, je ne voudrais pas que Poe meure !

Faustin :

J’ai trouvé ce roman passionnant. L’idée d’avoir regroupé trois cycles et des histoires différentes était bonne. C’était aussi une bonne idée de vouloir montrer notre monde différemment.

Jade :

J’ai beaucoup aimé ce roman grâce à de nombreuses choses : ce livre défend l’environnement et j’aime beaucoup cette cause ; j’apprécie aussi le fait qu’il y a trois histoires différentes, car ça renforce le suspens. Ce livre plaira à tous les amoureux de la nature et à tous les aventuriers qui le liront.

Alec :

Ce roman est bourré d’aventures, je trouve que c’est un bon concept d’histoire.

Lola :

Les deux tomes que j’ai lus sont géniaux. Ils parlent d’un futur proche et pollué. 2152 explique que les hommes doivent se miniaturiser pour sauver la planète et c’est pour ça que je l’ai apprécié.
J’ai aussi aimé le roman, car Paul Maraud décrit des endroits magnifiques comme la forêt guyanaise ou encore l’Égypte avec les pyramides.

Haman :

J’ai lu les deux tomes en un mois. L’histoire de Mattéo Torino est intéressante. Mon histoire préférée reste celle de l’école des Iris, elle est juste géniale.

Talita et Cindy :

Nous avons bien aimé 2152, car c’est un roman d’aventure, et surtout qui parle de tout ce qui est en rapport avec la forêt, les plantes, en gros tout ce qui porte sur l’environnement. Nous n’avions jamais pensé pouvoir lire un jour un livre qui parle de miniaturiser les humains pour sauver la planète de nos déchets en surcharge. Nous espérons ne pas avoir ce problème dans le futur, car même si c’est une bonne idée, nous préférons rester à notre taille normale.

Clément :

J’ai beaucoup aimé les innovations technologiques et tout ce qui concerne les moyens mis en œuvre pour préserver les ressources naturelles. Les idées pour créer un monde miniature sont très réalistes et futuristes en même temps. Parfois, certains termes scientifiques sont un peu compliqués à comprendre, même s’ils sont intéressants.

Pauline :

Ce livre mérite d’être lu même si je ne suis pas fan des romans futuristes. Mais l’auteur nous alerte du manque de ressources dans cet avenir qui pourrait devenir le nôtre.

David :

Au début, j’étais un peu perdu et au fur et à mesure de la lecture, j’ai vite compris. Les trois histoires différentes m’ont aidé et m’ont forcé à continuer. Ça m’a beaucoup plus que l’on parle d’environnement.

Morgan :

J’ai aimé les deux premiers tomes et je suis en train de lire la première partie du tome 3. Il est excellent, je suis à la moitié et j’attends la dernière partie avec impatience. J’ai hâte que tu finisses le tome 3.

Arthus :

J’ai aimé les trois histoires parallèles, car chaque histoire est différente. 2152 nous ouvre les yeux sur la bêtise humaine. Il nous montre comment cela est difficile de survivre (Iris). J’ai adoré ce livre et les personnages sont super.

Adelaïde :

J’ai bien aimé 2152, car il y avait de l’aventure. Dans ce livre, ce que j’ai aimé le plus, c’est l’histoire de l’école des iris, car il leur arrive plein de danger. J’ai bien aimé les machines qui ont été inventées et leurs vêtements. Également, le fait de miniaturiser des personnes et que d’autres ne soient pas miniaturisés.

Tom :

J’ai aimé qu’il y ait du suspens à la fin des chapitres.

Solène :

Dans 2152, j’ai aimé l’invention d’un Nouveau Monde, moi qui aime lire des livres se passant dans un monde ou une époque autre que le nôtre. Je suis très sensible à l’idée que notre univers puisse disparaître et j’ai aimé trouver une solution originale : le rétrécissement.

Atrhur :

J’ai bien aimé que Mattéo Torino vienne au secours des élèves des Iris qui devaient se débrouiller seuls pour survivre.

Louise :

Mon histoire préférée est celle des Iris, car je me retrouve plus dans le personnage d’écolier et la solidarité entre eux est géniale.

Thomas :

J’ai aimé le système des trois histoires parallèles et le suspens à la fin de chaque chapitre.

Alice :

J’ai bien aimé le sujet et le fait de miniaturiser les hommes. Aussi, les histoires parallèles qui se rejoignent, même si j’avais envie de sauter des chapitres pour découvrir plus vite la suite.

Steven et Nathan :

On a aimé 2152, car ça parlait d’aventure. Parfois, ça faisait peur. Quand l’école des Iris a eu un accident, on a cru qu’il y aurait des morts. C’était bien quand les élèves s’amusaient dans l’eau et lorsque Patou les a protégés des loups. Également, quand les hommes en noir ont capturé des enfants comme Mattéo Torino et ses amis.

Orlane :

J’ai aimé l’histoire avec les adolescents qui se battent contre les adultes qui veulent les manipuler.
De plus, on peut voir comment survivre dans un monde où le progrès technique disparaît, mais aussi tout l’inverse avec la technologie des humains devenus miniatures.
2152 est une vraie fresque écologique et technologique !
J’ai été un peu perturbé quand on change de personnages à chaque chapitre, mais on finit par s’y habituer. Les héros sont parfois un peu exagérés : leurs aventures sont extrêmes, car il leur arrive toujours un truc à la dernière minute qui fait tout basculer.
J’ai hâte de lire la suite !