Changement climatique : les raisons de l’échec de la COP 25

ÉCLAIRAGE  : source RTL.fr publié le 20/12/2019 à 09:40
La 25e conférence pour le climat, qui s’est achevée le 14 décembre dernier, a eu des résultats décevants, en grande partie dus aux gouvernements nationalistes, selon un spécialiste des questions de géopolitique.
La COP25, qui se tenait à Madrid du 2 au 14 décembre, a vu se réunir une nouvelle fois la communauté internationale pour tenter de trouver une réponse à la hauteur de la crise climatique. Mais l’événement a eu des résultats décevants. Pour François Gemenne, professeur à Sciences Po Paris et à l’université de Liège, spécialiste des questions de géopolitique et de l’environnement, “on aurait mieux fait de ne pas l’organiser, puisqu’on a davantage reculé qu’avancé”.
Les rapports se sont sont durcis, car on de plus en plus de gouvernements élus sur une base nationaliste et anticlimat”, explique François Gemenne. “Quand on regarde les gouvernements qui ont bloqué la COP 25 et empêché tout progrès, on retrouve l’Australie, le Brésil, les États-Unis et l’Inde. Quatre gouvernements dont les chefs d’État sont nationalistes et dont trois d’entre eux ont été élus précisément pour détricoter les accords de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *