Fukushima : Oser parler de déversement contrôlé lorsque l’on ne contrôle plus la situation…

Les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) jugent que la solution d’un déversement contrôlé des eaux contaminées de Fukushima dans l’océan Pacifique est la solution la plus réaliste aux difficultés de déclassement du site.

Plus d’un milliard de litres d’eau contaminée pourrait ainsi se retrouver dans l’océan.

La centrale a accumulé plus d’un million de tonnes d’eau dans un millier de réservoirs.
L’opérateur Tepco indique sa volonté de construire plus de réservoirs mais ne peut contenir que jusqu’à 1,37 million de tonnes d’eau, ce qui sera atteint à l’été 2022.
L’accident a généré des quantités colossales d’eau radioactive. Une partie a été traitée pour en éliminer le césium. Mais elle reste contaminée au tritium, un isotope radioactif de l’hydrogène difficile à éliminer de l’eau.

Références Presse :
futura-sciences.com : Les eaux radioactives de Fukushima pourraient être déversées dans l’océan
lemonde.fr : Il n’y aura plus d’espace pour stocker l’eau radioactive de la centrale de Fukushima en 2022
lexpress.fr : Le Japon envisage de déverser l’eau radioactive de Fukushima dans le Pacifique
Blog enquelquestraits.blogspot.com : Il y aura à boire pour tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *