La pandémie actuelle n’a pas arrêté la crise climatique.

La pandémie que nous connaissons actuellement dilue quelque peu nos inquiétudes climatiques.
C’est un peu cela, l’humain. Plutôt concentré sur le court terme que sur le long terme.
Mais ne soyons pas dupes. Le problème climatique est toujours bien réel.
Même si, comme à notre habitude, devant les faits le concernant, nous fuyons. Pour le dire avec les mots de Clément Rosset tiré de son ouvrage Le réel et son double : « Le réel n’est généralement admis que sous certaines conditions et seulement jusqu’à un certain point : s’il abuse et se montre déplaisant, la tolérance est suspendue. Un arrêt de perception met alors la conscience à l’abri de tout spectacle indésirable. Quant au réel, s’il insiste et tient absolument à être perçu, il pourra toujours aller se faire voir ailleurs. » C’est ce que nous faisons collectivement avec le problème climatique. Nous lui demandons gentiment d’aller voir ailleurs si nous y sommes.
Pourtant, il est plus que temps de prendre nos responsabilités et d’agir comme il se doit pour gérer cette grande crise à venir.

(Source et lien vers l’article : futura-sciences.com du 02/04/2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *