La pollution favorise-t-elle la propagation du coronavirus ?

Le coronavirus peut-il se diffuser grâce à la pollution atmosphérique ? C’est la question au cœur des Idées Claires, du programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l’information, des fake news aux idées reçues.
Source et lien :  de la vidéo sur France culture

Et si le coronavirus s’était propagé plus rapidement grâce aux particules fines ? Wuhan est l’épicentre de l’épidémie de Covid-19 mais c’est aussi une métropole située dans l’une des zones les plus polluées du monde. Même constat dans le nord de l’Italie où le premier foyer de contamination européen du coronavirus a été observé. Là encore, cette zone autour de la plaine du Pô est connue pour être une zone où l’air est fortement pollué.

Des chercheurs italiens ont étudié cette piste et ont publié une note établissant ce lien entre pollution et virus. Mais il faut préciser que les zones en question ont une densité de population également très élevée.

Y a-t-il un lien de causalité entre pollution et coronavirus ou un lien de corrélation ? Nous avons posé cette question à Cathy Clerbaux, directrice de recherche CNRS au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS) à l’Institut Pierre-Simon Laplace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *