« Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! »

À l’attention
du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine,

 

Proposition d’un projet d’EEDD
(éducation à l’environnement et au développement durable)
dans les lycées de la région Nouvelle-Aquitaine :

 

« Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! »

 

Programme de coordination de projets
proposé en juin 2019 par Paul MARAUD
Animateur socioculturel – Formateur – Écrivain aquitain

 

7, rue Lamourous
33000 Bordeaux
Site internet : paulmaraud.com
Blogue 2152 : 2152.fr
Page facebook : f@2152roman

 

Le contexte :

Le climat et la biodiversité sont devenus depuis des années des préoccupations mondiales. Les médias relayent constamment des informations et des messages d’alerte sur ces sujets, comme le font les ONG sur les réseaux sociaux. En politique, les deux thèmes en tête des débats aux dernières élections européennes étaient le niveau social et l’environnement. Aujourd’hui, les jeunes lycéens manifestent dans la rue, conscients que les questions climatiques doivent être traitées maintenant en prévision de leur avenir. Les enseignants sont soucieux d’accompagner les jeunes dans leurs réflexions et le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine affiche déjà une réelle volonté de travailler sur ces questions avec le programme « acclima Terra ».

Conforté par la conclusion de la COP22 qui explique qu’il n’y aura pas de transition sans éducation, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine impulse un nouvel élan en organisant ce mois de juin 2019, le colloque « Construire par l’éducation, les nouvelles solidarités écologiques » avec les acteurs du territoire. Il s’appuie également sur les résultats d’une enquête réalisée par Graine d’Aquitaine auprès des citoyens aquitains sur les besoins primordiaux en éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD).

 

La problématique :

À partir de quatre grandes questions posées au cours de l’enquête réalisée par Graine d’Aquitaine, les citoyens aquitains ont fait part de leurs réponses prioritaires, à savoir :

> Éduquer c’est quoi ?
Réponses : éveiller, sensibiliser, acquérir des savoirs et émanciper.
> À quoi sert l’EEDD ?
Réponses : changer nos habitudes de consommation, respecter ce qui nous entoure, développer notre esprit critique et sauver la planète.
> À qui l’EEDD s’adresse-t-il en priorité ?
Réponse unanime pour dire qu’elle s’adresse à tous et prioritairement aux jeunes et aux enfants.
> Comment améliorer les pratiques ?
Réponses : renforcer les partenariats avec l’éducation institutionnelle, adapter les outils pédagogiques, valoriser la pratique citoyenne, faciliter les activités pluridisciplinaires et pour finir, éduquer par le plaisir en faisant participer les publics.

Ces réponses qui ont servi de préambule au colloque du 6 juin 2019, initié par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, permettent de poser la problématique suivante :

Quel programme de coordination de projets la région Nouvelle-Aquitaine peut-elle mettre en place pour que l’EEDD puisse être vécue par les lycéennes et les lycéens comme un moyen de devenir acteurs.trices et créateurs.trices de nouvelles solidarités écologiques ?

 

 

Le programme de coordination de projets :

« Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! »

 

.Présentation succincte du programme :

Inspiré par les interventions du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, des chercheurs aquitains et des réflexions faites par les participants du colloque du 6 juin 2019 à l’Hôtel de région de Bordeaux,  le programme « Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! » permettrait de sensibiliser les jeunes à l’environnement et au développement durable, dès l’entrée au lycée. Dans un cadre rassurant et non anxiogène, les élèves seraient accompagnés d’enseignants référents autour d’un projet citoyen qu’ils seraient capables de définir et d’expérimenter, durant leurs trois années d’étude. Cette expérience lycéenne d’éducation à l’environnement et au développement durable serait une occasion de vivre un projet qui fait sens, qui pourrait faire société et qui pourrait également être créateur d’emplois.

Ce programme se déroulerait en quatre temps :
Phase.1 > sensibilisation
Phase.2 > information
Phase.3 > citoyenneté
Phase.4 > création / action

 

.Les objectifs du programme :

Les objectifs du programme « Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! » s’inscrivent dans le cadre définit par l’ERE (Éducation Relative à l’Environnement), suite au colloque de 2005 à La Rochelle : « Éducation à l’environnement et institution scolaire », considérant que l’accompagnement des jeunes vers le « POUVOIR FAIRE » s’effectue au sein d’une société apprenante composée d’interactions sociales.

Phase 1. SENSIBILISATION
> Objectif.1 : Susciter de l’intérêt aux questions environnementales
Phase 2. INFORMATION
> Objectif.2 : Faire prendre conscience des liens étroits entre société et nature
Phase 3. CITOYENNETÉ
> Objectif.3 : Être capable d’apprendre ensemble
> Objectif.4 : Être capable de formuler des questions
> Objectif.5 : Être capable d’être lanceur d’alertes
> Objectif.6 : Être capable de faire des choix
Phase 4. CRÉATION / ACTION
> Objectif.7 : être capable de définir et mener un projet

 

.Schéma du programme : « Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! »

 

Inducteur 1

Un roman de climat-fiction :

« 2152 »

 

– Éveiller la curiosité des jeunes en tenant compte de leurs intérêts grâce à la science-fiction et l’aventure (style « séries »)

– Vulgarisation écologique et sociétale par le plaisir

PHASE.1

SENSIBILISATION

 

 

Inducteur 2

Photos – langages :

« atelier débat – environnement »

 

– Partager ensemble ses ressentis, ce que l’on sait, ce que l’on imagine, ses expériences

– S’exprimer et confronter ses idées pour aller de la pensée individuelle vers la pensée collective

Inducteur 1

Jeu participatif :

« la fresque du climat »

 

– Faire le lien entre l’homme et la nature

– S’appuyer sur des données scientifiques (GIEC du climat)

– Aller plus loin que ses propres ressentis

– Permettre de l’analyse et de la critique

PHASE.2

INFORMATION

 

 

 

 

Inducteur 2

Série films d’animation (Arte) :

« une espèce à part »

 

– Faire le lien entre l’homme et la nature

– S’appuyer sur des données scientifiques (10 thématiques)

– Aller plus loin que ses propres ressentis

– Permettre de l’analyse et de la critique

Inducteur 1

Définition du cadre rassurant

 

– Notions de cité éducative et de circulation des savoirs

– Les acteurs accompagnants : Enseignants référents, soutiens politiques de la Région, soutiens administratifs du Rectorat, partenaires divers, chercheurs, acteurs de terrain

PHASE.3

CITOYENNETÉ

 

 

 

Inducteur 2

Définition de l’Éducation nouvelle

 

– Notions du « tous ensemble »

– La place des jeunes reconnue

– Savoir que l’on peut participer à la transition

– Réflexions sur nos valeurs et nos responsabilités

Inducteur 1

Projets internes au lycée
(général, professionnel, agricole…)

 

– Être force de propositions en tant qu’acteurs citoyens

– Création d’un projet

– Pluridisciplinarité

– Engagement

PHASE.4

CRÉATION / ACTION

 

 

 

 

 

 

Inducteur 2

Projets en réseau des lycées
de la Nouvelle-Aquitaine

 

– Notion de territoire

– Partage d’idées sur des projets similaires ou complémentaires

– Soutiens entre pairs

– site internet Région (valorisation)

 

 

.Éléments de référence à la réflexion du programme :

La construction de ce programme est influencée par les intervenants du colloque du 6 juin 2019 au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux : Alain ROUSSET, Stéphane TRIFILETTI, Lucie SAUVÉ, Jean-Marc LANGE, Didier MULNET, Vincent BRETAGNOLLE et Jacques TAPIN. Ce programme cherche à apporter des pistes de solutions pratiques aux souhaits formulés par les annonces théoriques des travaux exposés.

 

Phase.1 : SENSIBILISATION

> Notions de plaisir et de curiosité.
> Susciter de l’intérêt aux questions environnementales.
> Prise de conscience de l’érosion de la biodiversité et de l’empreinte écologique.
> Réflexions sur la société, la quête de sens et les transformations possibles.
> Pour apprendre l’éducation citoyenne, il faut comprendre les interactions nécessaires à notre existence. Se connaître soi-même pour construire son identité, connaître les autres pour construire sa relation d’altérité humaine, et enfin, connaître l’environnement pour construire sa relation avec son milieu de vie.

 

Phase.2 : INFORMATION

> Prendre conscience des liens étroits entre la société et la nature.
> Projet citoyen participatif pour restaurer le lien entre l’homme et son environnement.
> Solidarité écologique et développement soutenable.
> COP22 : Savoir pour comprendre et comprendre pour décider et agir.
> Philosophie pragmatique : réflexion et analyse critique pour comprendre dans sa globalité, les mécanismes découlant de certaines décisions économiques, ainsi que les conséquences de l’activité humaine sur le climat.
> Références scientifiques.

 

Phase.3 : CITOYENNETÉ

> Apprendre ensemble.
> Formuler des questions.
> Être lanceur d’alertes.
> Faire des choix.
> Projet citoyen participatif avec la région et le rectorat.
> L’EEDD ne sera forte que si elle est pensée comme un « moyen » et non comme un prétexte. Elle doit s’inspirer de l’éducation nouvelle en valorisant la parole des jeunes, en donnant aux jeunes l’occasion d’agir, en donnant à l’action des jeunes une dimension sociale, en mélangeant la pratique avec la théorie, en favorisant la circulation des savoirs et des expériences.
> Devoirs des éducateurs en Développement Durable : « Aider à » ou « donner envie de » réfléchir sur des valeurs, développer le sens critique, exercer nos responsabilités.
> Éducation nouvelle : A pour ambition de donner à chacun.e les moyens de son émancipation. Celle-ci s’entend dans le cadre de l’individu et son projet de vie, mais reste indissociable d’une logique d’émancipation collective, d’une logique de transformation sociale vers plus d’égalité. L’éducation nouvelle est nourrie des concepts de liberté et de laïcité.

 

Phase.4 : CRÉATION / ACTION

> Définir et mener un projet.
> Rapport acclima Terra : co-construire avec les acteurs du territoire. Accroître l’implication ; permettre une accessibilité sociale ; s’adapter au changement en sachant ajuster ou transformer.
> Différents projets possibles (variété des champs d’action de l’éducation relative à l’environnement) : Art ; société éducative ; innovations écosociales ; usage des technologies ; usage de l’information ; usage de la communication ; enseignement des sciences ; gouvernance de territoire ; démocratie et société civile ; démocratie et mouvements citoyens ; écocitoyenneté ; identité et engagements…
> Travaux pluridisciplinaires.
> Pour penser le changement de société en Éducation à l’Environnement et au Développement Durable, il faut penser « éducation transversale ».
> Aller aussi former dans les entreprises pour en faire des partenaires de formation.
> Valoriser la parole des jeunes.
> Réduire les fractures territoriales : rurales, urbaines, semi-urbaines, quartiers…
> Complémentarité des domaines d’enseignement (général, technique, professionnel, agricole…)
> Réfléchir l’EEDD en tant que plus-value pour la société.

 

.Evaluation du programme :

L’évaluation du programme « Lycéennes, lycéens, aujourd’hui pour demain ! » consistera à mesurer l’impact de l’EEDD sur les élèves au cours de leur passage au lycée.

Elle permettra :
> De se rendre compte, à leur entrée en seconde, comment la sensibilisation à l’environnement a suscité en eux le désir et l’intérêt de s’investir dans un projet de développement durable au sein de leur établissement.
> De suivre, en cours de cycle, le niveau d’implication des élèves et leur capacité à faire lien avec les différents acteurs du projet entrepris.
> D’indiquer, à la sortie du lycée, si la notion d’environnement et de développement durable s’intègre dans les choix professionnels post-bac des élèves.
> De confirmer si l’expérience de projet au lycée a une influence dans leur capacité à se sentir prêt à entreprendre dans le domaine de l’environnement et du développement durable.
>  De découvrir si l‘accompagnement en EEDD a suscité chez les élèves le désir d’inventer de nouvelles solidarités écologiques.

Les critères et les indicateurs seront déterminés à partir des objectifs du projet. Quant aux modalités de recueil, certaines seront réfléchies en amont et d’autres se découvriront en fonction des propositions des élèves. Il semblerait intéressant de profiter de la chaire ENEDS pour élaborer avec l’ensemble des acteurs les critères et les indicateurs les plus pertinents. Ceci, afin d’apporter aux chercheurs les meilleurs éléments possible pour l’exploitation de leurs travaux.

 

.Mes références :

Site internet : paulmaraud.com
Blogue 2152 : 2152.fr
Page facebook : f@2152roman

> Concept d’évènement intergénérationnel autour de dessins humoristiques ciblant des catégories d’âges distinctes (petits / jeunes / adultes) et favorisant l’intervention des différents « acteurs environnement » d’une commune pour présenter leurs actions :
. Arcachon (33)   avec la mairie (délégation environnement).
. Ambarès & Lagrave (33)   avec la mairie (service urbanisme).
. Eysines (33)   coordination de projets avec la mairie d’Eysines (service environnement), Les Maisons paysannes de France et les écoles primaires de la commune.
. La Teste de Buch (33)   avec la mairie.
. Talence (33)   avec la mairie.
. Villenave d’Ornon (33)   coordination de projets avec la mairie de Villenave d’Ornon, le Conseil municipal des jeunes, La Communauté Urbaine de Bordeaux, Etablissements BSN pour le recyclage du verre et la Bibliothèque municipale.
. Montpon Ménestérol (24)   coordination de projets avec la mairie de Montpon, la Lyonnaise des Eaux et Cabrol et le service environnement de la DDASS.
. Voreppe (38)   coordination de projets avec la mairie de Voreppe (Commission Citoyenneté du Conseil communal de prévention de la délinquance), la Bibliothèque de Bourg-Vieux, la Société Pluralis et la Gendarmerie.
. Aire-sur-l’Adour (40)   coordination de projets avec la mairie d’Aire-sur-l’Adour (Service Intervention Protection Environnement), l’institution Adour.
. Capbreton (40)   coordination de projets avec la mairie de Capbreton (service culturel) et la bibliothèque municipale.
. Vandœuvre-lès-Nancy (54)   avec la mairie de Vandœuvre.
. Denain (59)   avec la mairie de Denain.
. Lescar (64)   avec la mairie de Lescar.
. Combs-la-Ville (77)  avec la mairie de Combs-la-Ville.
. Castres (81)   coordination de projets avec la mairie de Castres et l’Office Municipal des Jeunes.
. Corbeil-Essonnes (91)   avec le SIVOM de Corbeil-Essonnes.
. Boissy-sous-St-Yon (91)   avec la mairie de Boissy-sous-St-Yon.
. Puteaux (92)   avec la mairie de Puteaux.
. Villiers-sur-Marne (94)   coordination de projets avec la mairie de Villiers, le Centre de tri  de Limeil Brevannes, l’association Rouletaboule, le SIEDOM et les écoles de la commune.

> Concept d’animation participative avec les enfants pour qu’ils soient par leurs actions, porteurs d’un projet citoyen et d’environnement auprès des autres jeunes et des adultes de la commune :
. La Rochelle (17)   coordination de projet avec la mairie de La Rochelle (le Conseil des enfants et le service Enfance Jeunesse et Vie Sociale), OCCE 17, Francas 17, les écoles primaires et collèges.
. Pessac (33)   coordination de projet avec la mairie de Pessac (les services Jeunesse et Communication), le Centre de loisirs de Romainville.
. Jarville-la-Malgrange (54)   coordination de projet avec la mairie de Jarville (les services Animations, Jeunesse et Sports), le Centre de loisirs et de l’enfance de Jarville, le Conseil municipal des enfants.
. Denain (59)   coordination de projet avec la mairie de Denain (les services Environnement, Culture, Enseignement et Communication), les Coordonnateurs du REP de Denain et les écoles primaires.
. Loos (59)   coordination de projet avec la mairie de Loos, le Conseil Municipal d’Enfants, l’Ecole Régionale pour les déficients visuels de Loos.
. Pau (64)   coordination de projet avec la mairie de Pau (Direction de la communication).
. Combs-la-Ville (77)   coordination de projet avec la mairie de Combs (service Environnement et service Communication), l’Espace Pré-Ados de Combs la Ville.
. Lognes (94)   coordination de projet avec la mairie de Lognes, l’Espace 11-14 de Lognes et le CREDOR.
. Epinay-sous-Sénart (91)   coordination de projet avec la mairie d’Epinay et le Conseil Municipal des jeunes.
. Juvisy-sur-Orge (91)   coordination de projet avec la mairie de Juvisy et le Conseil Municipal des jeunes.
. Sallebœuf (33)   coordination de projet avec la mairie de Sallebœuf, la Bibliothèque municipale, le Regroupement de communes des Hauts de Garonne, le Centre de loisirs extrascolaires.

> Projet d’éducation environnementale à l’école maternelle et CP / CE1 autour du conte :
. La Rochelle (17)               Ensemble des écoles maternelles
. Bordeaux (33)                  Ecole maternelle : Laboye, Ecoles primaires : Prevert  et  Saint-Genes
. Mérignac (33)                   Ecole maternelle : Peychotte
. Eysines (33)                       Ecoles maternelles : Claverie ; La Forêt ; Migron
. Saint-Brice (33)                Groupe scolaire RPI de la vallée de l’Engranne.

> Soutiens de personnalités et d’institutions :
– ” Expositions ”   :
. Théodore Monod,
. Jean-Marie Pelt
. Philippe Desbrosses
. Salon Ecosite Paris-la-Défense (75)   Invité
. Salon de l’Environnement Paris Vincennes (75)   Invité
. I.U.F.M Paris (75)   Invité
– ” Contes ”   :
. Atelier sélectionné par l’AGIEM au congrès national :  “Enfants, citoyens de la Planète”
– ” Animations ”    :
. Travail d’Animation et d’Action Pédagogique référencé par la Fondation Nicolas Hulot
. Label de la Citoyenneté décerné par la Direction de la Jeunesse et des Sports de Seine et Marne.
. Formateur au CEMÉA (Centre d’entrainement aux méthodes d’éducation active)

> Dessins de Presse et éditions :
– Dessins de presse en environnement : La Garance Voyageuse, ABC de l’info, Calypsolog, le Lien, Un amour de planète, CRIDEP, Combat Nature.
– Dessins humoristiques : 2ème Prix du Salon international du dessin de presse de St Just le Martel (Limoges)
– Edition : Auteur de la trilogie « 2152 », roman de climat-fiction pour adolescents. (éditions Semis de mots)